Comment réaliser une cuisine orientale?

Plateau de thé avec des makrouts

‘’467 pages de recette de cuisine arabe’’ propose d’y répondre.

Couscous, pastilla, tajine…

Vivre des moments de bonheur en cuisine et à table avec vos convives.

Bon appétit!

Introduction sur la cuisine orientale

En Mésopotamie…

Datant de l’antiquité, la cuisine orientale a beaucoup évolué avec le temps suite à l’islamisation à partir du VIIè siècle. En Mésopotamie, des chercheurs retrouvèrent quelques recettes en écriture cunéiforme. Parmi elles, on retrouve des bouillons de viande et de légumes, des ragoûts ou encore une tourte aux petits oiseaux.

Seffa dessert de cuisine orientale

En Egypte…

L’Egypte, de son côté ne nous a laissé aucune recette mais des techniques utilisées à l’époque. Le découpage des viandes et volailles ou la fabrication du vin et de la bière, par exemple, y était pratiquées. L’utilisation des pâtes alimentaires provient probablement des apports grecs et romains. En effet, ces populations connaissaient déjà, à cette époque, ces produits sous forme de lasagnes particulièrement. Avec l’apparition de la religion de Mahomet, la cuisine orientale s’impose des règles strictes concernant la consommation de certaines denrées. Ainsi, le porc, l’alcool ou encore le sang furent exclus du régime alimentaire des populations locales.

Msemmen pour un petit déjeuner de cuisine orientale

Au Maghreb…

En tant qu’importante colonie de l’empire, le Maghreb, lui, dispose d’une grosse culture de cuisine romaine avant l’islamisation. Il en sera d’ailleurs la grande réserve de blé. A cette époque, la viande la plus utilisée était celle de chèvre mais elle était peu consommée. Les céréales, légumes et légumineuses représentaient effectivement les bases de la cuisine quotidienne.

Pastilla pour un repas de cuisine orientale

Le poulet à la Numide…

Le poulet à la Numide, datant des premiers siècles après le Christ, consiste à bouillir un poulet puis à le rôtir. On l’accompagne ensuite d’une sauce aigre-douce et on le saupoudre de poivre. Dans cette recette, on utilise le garum. Il s’agit d’une saumure proche du nuoc mam et représente la première industrie alimentaire du pourtour méditerranéen. Le garum évolua en murrî et se diversifia dans ses matières premières employées. Nombre d’entre eux se rapprochent de la sauce soja actuelle.

Tajine de poulet au citron sur une table

Le couscous…

Grand emblème gastronomique du Maghreb, le couscous ne laisse de traces écrites qu’à partir du XIIIè siècle. Pourtant, son origine pourrait être bien plus ancienne. En effet, des poteries à fonds perforés ont été retrouvées lors de fouilles de tombes du Sahel tunisien. Ceux-ci datent de l’époque romaine.

Couscous de Fez typique de la cuisine orientale

Le livre de cuisine orientale

Comme nous l’avons vu, la cuisine orientale date de temps très reculés. Elle a également été enrichie de plusieurs influences à travers le temps. De par son étendue et son histoire, on comprend rapidement sa richesse étendue. C’est cette richesse que cet ouvrage propose de visiter le long de plus de 400 recettes.

Vin rouge de Boulaouane avec des olives

Le petit déjeuner…

On y trouve des traditions du petit-déjeuner arabe telles que les Msemmens, les meloui ou les baghrir. Ces galettes orientales sont souvent arrosées de miel, de beurre ou de sirop parfumés à la fleur d’oranger.

Beghrir pour petit déjeuner cuisine orientale

Le déjeuner…

Le déjeuner étant considéré comme le repas le plus important de la journée, on y trouve de multiples préparations succulentes. Bien que l’alcool soit interdit dans la consommation musulmane, l’apéritif reste présent dans ses mises en bouches. Suivent alors des réalisations d’entrées faciles et plus complexes. De la rafraîchissante salade d’oranges aux feuilles de brick farcies, cet espace est très fourni.

Les viandes, volailles et poissons sont largement exprimées dans de nombreuses recettes de couscous et tajines variés. A côté se dressent les légumes à l’orientale. Il s’agit principalement de spécialités à base de lentilles, haricots blancs et fèves. Nous trouvons des préparations légères telles que le poisson aux amandes ainsi que des plats plus chargés comme la baddaz ou la pastilla.

Méchoui en pleine cuisson

Les pâtisseries…

Riche en pâtisseries, la cuisine orientale nous offre un large éventail de desserts plus délicieux les uns que les autres. Les classiques makrouts, loukoums et baklavas ne manquent pas à l’appel. Ils sauront ravir le coeur des petits et des grands qui en redemanderont sans cesse.

Tangia marocaine en gros plan

Le ramadan…

Le ramadan étant une tradition religieuse respectée dans le monde arabe, on trouvera une catégorie de recettes consacrées à cet évènement. Ainsi, il nous sera décrit la méthode de confection d’une harira rompant le jeûne en fin de journée, entre autres.

Des briouats sur une nappe rouge

Pour voir plus large…

Nous trouverons également des recettes pour organiser un bon buffet froid ou chaud. Ce livre vous apprendra à concevoir un véritable menu oriental pour recevoir des invités de prestige et chers à votre coeur. Bien qu’étant constitué de pays chauds, l’hiver n’est pas inconnu de la civilisation arabe.

Assiette de harira de cuisine orientale

En conclusion…

Par conséquent, nous voyons que ce livre de cuisine orientale couvre grandement la culture gastronomique de cette population. Vous pourrez ainsi le feuilleter pour toutes occasions lorsque vous chercherez une idée pour un repas mahométan.

Je vous souhaite donc une heureuse découverte ainsi qu’un plaisir dans la confection et la dégustation de ces merveilles culinaires.

un placard de vin de Guerrouane

Pour vous procurer le livre

‘’467 pages de recette de cuisine arabe’’

Sur cet article, je vous propose cet ouvrage sous format PDF en cliquant ici.

Ait Benhaddou en panorama
Une feuille jaune avec des lèvres esquissant un bisou
Print Friendly, PDF & Email