Huile d’olive : implications en alimentation

Plusieurs bouteilles d'huile d'olive

L’or vert de la Méditerranée symbole de paix

Une tradition vieille de plusieurs millénaires

Du bien-être pour l’assiette et pour la santé

Table Des Matières

Petite présentation de l’huile d’olive

Quelques mots d’histoire de l’huile d’olive

L’Espagne, principal producteur d’huile d’olive

L’huile d’olive, une histoire d’AOC

AOP huile d’olive de Corse

AOP huile d’olive de Nîmes

AOP huile d’olive de Nyons

AOP huile d’olive de la vallée des Baux-de-Provence

AOP huile d’olive de Haute-Provence

AOP huile d’olive d’Aix-en-Provence

AOP huile d’olive de Nice

AOP huile d’olive de Provence

La notification vierge extra

Production artisanale et grands groupes industriels

La notation « première pression à froid »

Un point sur les apports nutritionnels de l’huile d’olive

Des pouvoirs antioxydants supérieurs

100% de lipides

Des saveurs d’huile d’olive différentes selon le fruité

Le fruité vert

Le fruité mûr

Le fruité noir

La production de l’huile d’olive

La méthode traditionnelle

Le conditionnement de l’huile d’olive, un point capital

Bien choisir son huile d’olive

—- Évaluer son huile d’olive

—- Le goût

—- Le parfum

—- Les sensations kinesthésiques et tactiles

—- Les défauts à refuser

——– Le rance :

——– Le moisi :

——– Chomé et Lie :

Utilisation de l’huile d’olive sous ses différentes formes

Fruité mûr

Fruité noir

Fruité vert

L’huile d’olive en boulangerie

L’huile d’olive et la pâte

La Vernède : une entreprise camarguaise d’exception

La cuvée extra douce

La cuvée noire

La cuvée grande réserve

La cuvée picholine 

Petite présentation de l’huile d’olive

Issue du fruit de l’olivier dont on utilise la pulpe, l’huile d’olive porte le nom latin de Olea europaea var. Europea. Cette appellation couvre, en réalité, trois sous-espèces de fruits. Var. europea désigne sa forme cultivée alors que var. silvestris Brot. et var. africana définissent une forme sauvage. Elle fait partie de la famille des oléacées et est produite dans tout le pourtour méditerranéen. Elle possède une densité de 0,92 (un litre d’huile d’olive pèse environ 920 grammes).

Une carafe d'huile d'olive devant une fenêtre

Quelques mots d’histoire de l’huile d’olive

Alors qu’elle est consommée depuis la naissance de l’humanité, la culture de l’olive remonte à la civilisation sumérienne, plusieurs milliers d’années avant le Christ. Elle sert alors à l’alimentation, la conservation des aliments, la cosmétique, la médecine, les lampes à huile… Elle se commercialise en amphore par voie maritime et envahit ainsi l’ensemble du pourtour méditerranéen dont elle devient un des plus grands symboles encore présent de nos jours. On la retrouve alors dans toutes les mythologies (mésopotamienne, égyptienne, grecque, celtique, romaine…) et religions (Torah, Évangile, Coran). À la Renaissance, l’Italie en devient le plus grand producteur mondial avant d’être concurrencée, plus tard, par les autres pays de ce bassin. L’Espagne finira par la détrôner. L’olivier symbolise la vie, l’éternité, la force, et la paix.

De la tapenade verte avec de l'huile d'olive

L’Espagne, principal producteur d’huile d’olive

Le monde génère 3 050 390 tonnes d’huile d’olive par an. Plus de 97% de cette production est issue du bassin méditerranéen avec plus de 70% provenant des pays de l’Union Européenne. L’Espagne à elle seule est à l’origine de plus de 1,7 Millions de litres par an. Toutefois, avec l’exportation de certaines civilisations, l’oléiculture a gagné l’ensemble du globe et est désormais présente dans des pays aussi variés que l’Australie, les USA, le Pérou ou même l’Islande et la Norvège. Malgré tout, ces productions restent locales et de faible importance. Vous trouverez la liste complète des territoires cultivateurs en cliquant ici.

Des olive avec huile d'olive

L’huile d’olive, une histoire d’AOC

L’Italie compte 42 AOC, l’Espagne 26 et la France 8. Ces dernières sont :

AOP huile d’olive de Corse

Elle est issue d’olives cultivées et traitées sur l’île. On retrouve les variétés suivantes : Sabina, Ghjermana di Casinca, Zinzala, Capannace, Ghjermana d’Alta Rocca (ou di Tallano), Curtinese. Elle possède une couleur or brillant, une gamme olfactive prodigieuse et une belle délicatesse au palais. Les fruits sont récoltés à pleine maturité et ont le temps ainsi de s’imprégner des parfums du milieu environnant.

Une table classieuse avec huile d'olive

AOP huile d’olive de Nîmes

Cette huile est principalement confectionnée avec la variété Picholine. Elle possède une ardence au palais présentant une légère amertume. Elle est marquée par une fragrance d’artichaut et d’herbe aromatique. Ces dernières évoluent en bouche vers des notes de fruits rouges et de garrigue. Elle affiche une couleur verte aux reflets jaunes.

Carpaccio de boeuf parfumé par huile d'olive

AOP huile d’olive de Nyons

Ici, la variété, c’est la Tanche. Couleur or, saveur douce et très fine aux arômes de noisette, d’amande, de foin coupé et de pomme. Des fruits mûres sont à son origine. Son élaboration se base sur des procédés mécaniques et sans échauffement de la pâte d’olive au-delà de 30°C.

Huile d'olive en bouteille couverte de jute

AOP huile d’olive de la vallée des Baux-de-Provence

Quatre variétés d’olives (la Salonenque, la Béruguette, la Verdale et la Grossane) servent à la fabrication de cette huile. Les notes végétales (foin, artichaut cuit), fruités (pomme mûre, fraise), de tomate confite, de cacao imprègnent ce produit aux complexités aromatiques et organoleptiques.

Cagette prête pour production huile d'olive

AOP huile d’olive de Haute-Provence

Ici, nous sommes marqués par une personnalité bien identifiée avec une robe jaune aux reflets verts. Des senteurs de pomme verte, de pomme mûre, d’artichaut et de foin coupé agrémentent la denrée. Une bouche toute en finesse, en douceur, en piquant et en amertume légère, de bonne longueur, aux notes de beurre, de noisette fraîche et d’artichaut complètent le bouquet. La variété majoritaire est l’Aglandau.

Tranches de saumon arrosées par huile d'olive

AOP huile d’olive d’Aix-en-Provence

L’Aglandau, la Salonenque et la Cayanne confectionnent une huile aux arômes de verdure (foin coupé, pomme verte, plant de tomate, artichaut, menthe). En bouche, elle développe des saveurs de beurre, de fruit sec et d’amande. Sa personnalité dénote par sa profonde intensité.

Huile d'olive avec olives

AOP huile d’olive de Nice

Ici, nous trouvons une denrée à l’intensité olfactive discrète mais de bonne finesse associée à des arômes de pomme mûre et des fruits secs (noisette, amande). Elle découle essentiellement de la variété Cailletier. Elle possède une teneur en acidité oléolique au maximum de 1,5 gr pour 100 gr.

Huile d'olive en bouteilles en exposition

AOP huile d’olive de Provence

Nous trouvons un article fabriqué à l’aide de procédés mécaniques à partir des variétés Aglandau (au moins 20 %), Bouteillan, Cayon et Salonenque. Il existe deux sous-produits aux caractères quelque peu différents bien que disposant de la même appellation. L’un d’eux présente un piquant bien présent mais modéré ainsi que des arômes d’herbe fraîche et/ou d’artichaut cru. L’autre se caractérise par une quasi-absence d’amertume et de piquant, des arômes d’olives noires, de fruits confits, de sous-bois et/ou de pain grillé.

Huile d'olive et olives sur étalage

La notification vierge extra

Tout en haut des appellations, nous noterons celles qui profitent de la notification vierge extra. Elles découlent de procédés mécaniques sans traitement chimique ni chauffage. Ces méthodes nuiraient à la qualité de la marchandise. Elles définissent également l’emploi des meilleurs fruits et des meilleures huiles.

Salade composée arrosée par huile d'olive
Production artisanale et grands groupes industriels

Toutefois, au-delà de cette définition, nous notons de véritables différences dans le choix très large proposé à la clientèle. Certains exploitants tiennent de petites cultures aux caractéristiques très personnelles. Elles sont généralement de grande qualité et sont destinées à un public d’amateurs. En face, de grandes marques industrielles réunissent des huiles provenant de régions (parfois même de pays) différents. Il s’agit souvent de réalisations de qualité. Mais elles sont associées de manière à séduire le plus grand nombre. Par conséquent, elles manquent cruellement de personnalité et offrent des caractères plutôt fades.

Huile d'olive et vinaigre balsamique

La notation « première pression à froid »

Beaucoup connaissent la notation « première pression à froid ». Mais peu savent que, en réalité, cette notation est désormais interdite. La raison en est simple. À une époque (où elle était légale), une deuxième pression en eau chaude était nécessaire pour extraire la totalité de l’huile contenue dans le fruit. Or, grâce à la modernisation, un simple chauffage à moins de +27°C devient suffisant. Ce que l’on appelle une pression à froid. Du coup, elle devient la seule méthode employée par l’industrie alimentaire. Ainsi, cette notation devient un simple argument de vente. C’est pourquoi elle devient illégale car complètement inutile de nos jours.

Huile d'olive en carafe devant un paysage méditerranéen

Un point sur les apports nutritionnels de l’huile d’olive

Des pouvoirs antioxydants supérieurs

Grâce aux omégas 9 qui la composent (à 80%), l’huile d’olive résiste bien à la cuisson, même en friture. Contrairement à une idée reçue, elle contient, par contre, peu d’omégas 3 ce qui la rend inintéressante sur ce point. Toutefois, elle est riche en polyphénols, tocophérols et vitamine E et K. Cela lui confère des pouvoirs antioxydants supérieurs à toutes les autres huiles. Ces qualités pour notre santé lui offrent une place de choix au sein du célèbre régime crétois. Celui-ci permet de diminuer le risque d’infarctus, d’AVC, de diabète de type 2 mais aussi de cancers, de maladies inflammatoires,… Des résultats obtenus grâce, entre autre, à ses vertus de régulation du cholestérol LDL (“mauvais” cholestérol) dans le sang. De plus, cette matière lutte contre le vieillissement cellulaire et favorise la coagulation sanguine, la solidité osseuse et l’élasticité de la peau.

Crevettes arrosées par huile d'olive

100% de lipides

Nous voyons donc que cette huile est particulièrement bénéfique pour la santé. Mais nous devons malgré tout garder en conscience qu’elle est constituée de 100% de lipides ce qui en fait un élément fortement calorique (90 kcal/c. à soupe). Il ne s’agit donc pas de s’en gaver toute la journée car ses avantages pourraient se transformer en inconvénients. Le bon sens conseille donc 2 cuillères à soupe sur les 4 recommandées quotidiennement. Vous choisirez d’autres éléments de base pour les 2 restantes. On parle de la fameuse alternance des huiles.

Huile d'olive en bouteille avec lavande

Des saveurs d’huile d’olive différentes selon le fruité

Afin de bien s’y retrouver dans les saveurs de l’huile d’olive, il est nécessaire de maîtriser la notion des fruités. Celui-ci définira le caractère de votre denrée. De la plus herbacée à la plus boisée, de la plus amère et piquante à la plus ronde et douce, ses caractéristiques seront déterminées par son fruité. Nous allons donc voir ici quels sont les définitions de chacun d’entre eux.

Légumes et huile d'olive

Le fruité vert

On parle de fruité vert lorsque les sensations herbacées dominent. Les arômes gustatifs se tournent vers l’artichaut, le poivron et les fruits verts. Ardence et amertume peuvent être très présentes ici. Cela provient de la récolte précoce des fruits qui serviront à préparer cette huile. En effet, ils sont cueillis quelques jours avant la maturité, au moment où leur couleur tourne et devient purpurine. C’est-à-dire qu’elle devient mauve. Cette opération s’effectue, en général, au mois d’octobre. À ce stade de leur développement, ces drupes sont les plus riches en polyphénols qui sont fortement bénéfiques sur la santé. Ces molécules sont, effectivement, gorgées d’antioxydants. Sa patrie est incontestablement l’Italie mais on en trouve également en France et dans quelques coins d’Espagne.

Huile d'olive sur tranches de pain

Le fruité mûr

Une huile qui exprime rondeur et douceur faible en amertume et en ardence. Elle propose des saveurs d’amande, de fruits rouges ou jaunes, de tilleul voir floraux. Des fruits mûrs récoltés au mois de janvier sont à son origine. C’est ce qui explique sa douceur. De manière générale, elle se pare d’une robe d’un jaune intense étincelant, d’un bouquet étoffé à la fragrance d’épices et d’un palais à la suavité radieuse. Elle dispose d’un caractère fruité et boisé du plus bel effet. On la rencontre particulièrement en Espagne et en Tunisie mais également dans certaines localités françaises, notamment Nyons et Nîmes.

Huile d'olive parfumée aux herbes en flacon

Le fruité noir

Cette huile est réalisée en suivant un procédé ancestral originaire de Provence. C’est pourquoi on la nomme aussi huile d’olive «à l’ancienne». Ici, on laisse fermenter les olives quelques jours afin qu’elles perdent leur ardence initiale avant de passer au pressage. Cela résulte sur un produit sans amertume. Il est utile de bien maîtriser cette opération afin de ne pas dériver vers le rance qui diminuerait la qualité de l’huile. La denrée obtenue est crémeuse et développe des arômes de cacao, de champignons et de sous-bois tout en se rapprochant beaucoup de la saveur de l’olive noire. Tout comme l’huile au fruité mûr, elle possède une robe d’un jaune profond resplendissant. Il s’agit d’une spécialité typiquement française.

Tranches fromage arrosée par huile d'olive

La production de l’huile d’olive

Alors que la modernisation est à l’heure de l’automatisation, les moulins mécaniques demeurent ceux qui respectent le mieux les olives. Ce sont les seuls qui honorent chaque étape du traitement héréditaire de pressage et authentifie une noble trituration de l’olive. Ils résultent sur une huile très qualitative, sauvegardant tous ses attributs odoriférants, gustatifs et nutritionnels. 4 à 10 kg d’olives amènent à l’élaboration d’un litre d’huile en fonction de la variété et de la maturité des fruits. Cela quelque soit la méthode d’extraction utilisée.

Branches d'olivier

La méthode traditionnelle

Lors d’un procédé traditionnel, une fois cueillis et entreposés au moulin, les fruits sont séparés des feuilles et des branches, lavés et triés à nouveau pour ne conserver que les meilleurs. Vient alors le broyage. Les fruits sont écrasés avec leurs noyaux pour obtenir une pâte d’olive qui est, ensuite, mise en cuve. Cette mixture est alors pétrie pour perfectionner le mélange d’huile, d’eau et de résidu solide libérés lors du broyage. Il est une chose importante à ce stade. L’agitation ne doit surtout pas faire monter la température de l’ensemble. Elle ne doit donc pas être réalisée précipitamment et demande un contrôle permanent. La manipulation demande un temps considérable afin de conserver toujours la température idéale qui obtiendra la meilleure huile. Vient alors la phase d’épuration. La force centrifuge évacue le résidu solide et l’eau pour ne conserver que l’huile. Celle-ci est alors conservée en cuve.

Tapenade verte et croûtons

Le conditionnement de l’huile d’olive, un point capital

L’huile d’olive jouit d’un indice d’iode peu élevé par rapport à d’autres huiles (78/88 contre 83/98 pour l’arachide et 120/132 pour le tournesol). Cela lui permet de rancir lentement et d’être ainsi comestible pendant deux ans. Toutefois, elle est plus fragile et demande donc quelques soins dans sa conservation. Le plastique, de par sa porosité, est un mauvais conditionnement pour elle et est donc à éviter au maximum. Vous préférerez le verre favorablement opaque. En effet, nous avons à faire ici à une marchandise sensible à la lumière. Sensible également aux excès de température, elle se maintiendra mieux dans un endroit modéré. Attention car le froid la fige et altère sa constitution. Les bidons métalliques bénéficient d’un empaquetage de qualité mais veillez à ne pas l’y laisser trop longtemps pour que sa saveur n’en soit pas altérée.

Huile d'olive arrosant une assiette

Bien choisir son huile d’olive

Au moment de choisir votre huile d’olive, il est préférable de vous porter sur une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) ou Protégée (AOP). Celle-ci lie votre produit avec son terroir en terme de terre, de climat et d’habileté. Ainsi, vous sélectionnerez une origine reconnue pour sa fabrication d’huile d’olive où les vergers sont correctement humidifiés et ensoleillés. Le climat idéal pour cette culture demeurant le climat méditerranéen. Favorisez des exploitations artisanales aux procédés traditionnels. Ils sont garants d’une qualité supérieure. Vous serez également bien avisés de vérifier les dispositions de conditionnement assurées par le producteur.

Huile d'olive et vinaigre en bouteilles

Évaluer son huile d’olive

Certains vendeurs vous proposent de goûter votre huile avant de l’acheter. Pour cela, il existe deux méthodes. Certains préfèrent la tester à la cuillère afin de ne pas altérer ses saveurs par d’autres. Nous préférons l’expérimenter avec un morceau de pain pour comprendre ce qu’elle donnera à table. Quoi qu’il en soit, vous devrez guetter trois critères déterminant le caractère de votre denrée. Ces critères sont :

Carotte râpée et huile d'olive
Le goût

On parle de fruité. Il en existe trois sortes. Provenant d’olives récoltées très mures, le “fruité mûr” offre douceur et rondeur. Il développe des arômes d’amande, de noisette et de fruits des bois. Cette huile possède une délicate longueur en bouche. Elle se marie parfaitement avec la viande, le poisson et les féculents. Cueillies à maturité et fermentées en tonneaux pour se débarrasser du piquant, certaines olives résultent sur le “fruité noir”. Celui-ci construit une huile intense sans amertume développant des arômes de cacao et de champignons. Elle convient pour des préparations de légumes et/ou de fromages, des pommes de terre ou certains desserts. Pour un produit amer, le “fruité vert” est confectionné avec des olives collectées juste avant maturité. Il dégage des saveurs herbeuses d’artichaut et de fruits verts. Vous assaisonnerez les salades, les légumes croquants, le tartare, le carpaccio de boeuf et les salades de fruits (agrumes, pêche).

Huile d'olive en pichet
Le parfum

Il est constitué des senteurs de l’huile et exprime un fruité plus ou moins piquant. En fonction des terroirs, elles peuvent développer des bouquets de fruits secs comme en Corse. Ou bien d’herbes sèches, de pommes vertes, de tomates ou encore d’amande comme en Provence. Et bien d’autres parfums encore. L’odeur qu’elle dégage vous en dira donc long sur la région de provenance ainsi que sur le caractère qu’elle livrera gustativement (le fruité vert étant plus puissant au nez que le fruité mûr plus onctueux, par exemple). Vous remarquerez que certaines ont une fragrance plus persistante tandis que d’autres en possèdent une plus volatile. De même certaines embaument directement le nez tandis que d’autres ont besoin d’une oxygénation préalable.

Tomate, mozzarella, basilic et huile d'olive
Les sensations kinesthésiques et tactiles

Il s’agit, en fait, de la sensation tactile détectée par les papilles au moment de la dégustation. Elle permet de ressentir l’ardence ou la suavité de l’huile autrement que de manière gustative. Certaines huiles vous caressent la bouche tandis que d’autres la piquent davantage. Vous veillerez donc également à cet aspect afin de vous assurer qu’elle correspond à vos affections.

Huile d'olive dans une cuillère à soupe
Les défauts à refuser

Lors de votre évaluation, vous établirez que votre huile ne contient pas certains défauts.

Le rance :

Cet état trahit l’oxydation de l’huile. Celle-ci est inévitable. Elle arrive tôt ou tard dans le cheminement de votre denrée. Toutefois, elle tarde à venir lorsque votre produit est correctement conditionné. Ainsi, si vous le remarquez à l’achat, cela dénote un manque de sérieux de la part du vendeur. À ce stade, les qualités nutritionnelles sont également affectées.

Un champ d'olivier en plein soleil
Le moisi :

Il traduit le mauvais traitement des olives au moment de la fabrication. En effet, des fruits enfermés longtemps développent des champignons et des levures qui altèrent de manière irréversible le produit final. Une marque présentant un tel défaut doit être rejetée immédiatement. Les fruits doivent être traités juste après leur cueillette.

Huile d'olive et rameaux au soleil
Chomé et Lie :

Le chomé traduit une fermentation excessive des olives en tas. De son côté, la lie démontre une fermentation des particules de pulpe dans les huiles non filtrées avec ou sans sédimentation. Dans les deux cas, nous notons un mauvais traitement en cours d’élaboration.

De l'huile d'olive, des olives et des fruits secs

Utilisation de l’huile d’olive sous ses différentes formes

L’huile d’olive possède un point de chauffe de +210°C. En sachant que la friture se réalise à une température de +180°C, on comprend qu’elle peut tout à fait être employée pour cette préparation. Par conséquent, rien n’est interdit pour cet or vert de la Méditerranée comme on la surnomme. Malgré tout, nous devons bien comprendre que chacune est mieux adaptée pour un type de recette que les autres. C’est ce que nous allons voir ici.

Du pain, de l'ail et de l'huile d'olive

Fruité mûr

Lorsque vous aurez besoin d’une saveur douce qui ne l’emporte pas sur les autres éléments de votre réalisation, vous préférerez un fruité mûr. Celui-ci conviendra parfaitement pour des fromage de chèvre, des pâtes fraîches, un écrasé de pommes de terre, du riz,… Elle produira également des merveilles avec des soupes de légumes, du gibier, de la viande grillée, une poêlée de champignons, une mayonnaise, une friture,… Plus surprenant, elle remplacera à merveille le beurre dans les pâtisseries. Ainsi, comme vous le voyez, ses possibilités d’utilisations sont larges. C’est également celle que vous sélectionnerez pour vos travaux de boulangerie à moins que vous souhaitiez y exprimer une saveur puissante.

Une presse recrache de l'huile d'olive

Fruité noir

Le fruité noir développe un goût d’olive noire fortement prononcé. Il est intense sans être piquant. Cette huile conviendra à tous les plats épicés, les spécialités méditerranéennes, les fromages forts,… Elle se marie parfaitement avec des pommes de terre grenaille cuites au four avec la volaille ou le rôti. Les gibiers, les champignons, l’aïoli ou encore la ratatouille la mettent complètement à son avantage. Elle s’affirme parfaite avec le poisson et les fruits de mer. Étonnement, elle se combine excellemment avec le chocolat. Les compotes de coings ou de poires ainsi que les pommes cuites lui offrent une merveilleuse exposition également. Pour les salades, choisissez-la pour celles qui contiennent au moins un autre ingrédient fort en goût. L’ail, les anchois, les lardons, les gésiers, les crustacés lui feront honneur.

Un buffet de légumes arrosé d'huile d'olive

Fruité vert

Le fruité vert est fluide, ardent avec une pointe d’amertume et des arômes végétaux intenses en saveur. Il construit un goût fin, puissant et complexe qui se marie avec tout ce qui est crudités, légumes verts, viandes et poissons crus,… Les fromages frais, les aliments cuits à la vapeur, les poêlées de légumes verts,… lui correspondent magnifiquement. Des préparations telles que le tzatziki, le houmous, l’anchoïade, le caviar d’aubergine, le pesto,… sont faites pour lui. Certaines recettes de pâtes ou de riz lui fournissent une magnifique combinaison. Enfin, les desserts à base de fruits frais telles que les salades de fruits ou bien les sorbets permettent de l’intégrer habilement dans les parties sucrées du repas.

Plusieurs ingrédients avec de l'huile d'olive

L’huile d’olive en boulangerie

Nous venons d’exposer les utilisations possibles de l’huile d’olive en cuisine. Bien-sûr, cela reste suggestif et de l’ordre du conseil. Vous ferez selon vos préférences personnelles. Tout est possible tant que le palais est réjoui. Maintenant, nous allons nous pencher sur son action en boulangerie.

Une assiette boeuf/patates avec de l'huile d'olive
L’huile d’olive et la pâte

La structure du pain repose sur le gluten contenu dans la farine. L’huile d’olive, au même titre que le beurre, en réduit la formation et facilite sa liaison avec les autres éléments de la recette. Cela influe directement sur la texture car elle empêche la pâte de devenir trop élastique. Ce changement d’élasticité modifie également la taille maximale des bulles d’air. Du point de vue chimique et physique, une pâte avec moins ou pas d’huile deviendra plus élastique, permettant des bulles plus grosses et donnant au pain une texture plus moelleuse. D’autre part, l’huile, ainsi que le beurre, ajoutent une saveur particulière au pain.

Plusieurs poissons avec de l'huile d'olive

La Vernède : une entreprise camarguaise d’exception

La Vernède est une entreprise camarguaise employant des techniques artisanales pour sa petite production d’huiles d’olive d’exception. Elle produit l’une des meilleures marchandises françaises du secteur. Travaillant uniquement selon des méthodes traditionnelles, elle bénéficie d’un ensoleillement et d’une terre idéale pour réaliser des denrées très raffinées. Cela lui a valu de se hisser sur les plus grandes tables régionales.

La cuvée extra douce

Il s’agit ici d’une huile au fruité mûr répondant aux caractéristiques que nous avons vues plus haut. Très raffinée, plutôt ronde, légèrement féminine, elle possède un caractère marqué idéal pour un poisson ou une viande blanche. Elle utilise les variétés Bouteillan, Verdale, Lucque et Cayon qui lui offre une saveur boisée et fruitée qui ravira votre palais. Sur la page de vente à laquelle vous aurez accès en cliquant sur l’image ci-dessous, vous pourrez choisir entre plusieurs contenance selon votre préférence personnelle.

La cuvée noire

On trouve ici une huile au fruité noir comme les anciens en faisaient il y a quelques siècles. Le respect des traditions est assuré par une équipe passionnée par le produit et sa réalisation. Vous trouverez les utilisations idéales en regardant dans le chapitre correspondant plus haut dans cet article. La saveur de l’olive noire est très marquée pour un plaisir gustatif intense et soyeux. Comme précédemment, la page de vente vous propose plusieurs quantité pour l’acquisition. Vous n’avez que l’embarras du choix. La variété utilisée ici est la Picholine.

La cuvée grande réserve

Cette cuvée représente l’ensemble du domaine de la Vernède. Elle regroupe effectivement les six variétés cultivées par cet exploitant (Aglandeau, Picholine, Bouteillan, Verdale, Lucque, Cayon) et offre un résultat de très haut prestige. Il s’agit plutôt d’un fruité vert qui accompagnera parfaitement toutes vos préparations tant elle regroupe de saveurs. Voici une huile riche, pleine et délicate remplie de parfums. Comme les cuvées précédentes, la page de vente vous propose un large choix de contenance pour pouvoir correspondre à vos envies.

La cuvée picholine

Il s’agit d’une cuvée particulièrement ardente au goût de poivré en fin de bouche et à la puissance incomparable. Il s’agit d’une fruitée vert. Elle accompagne toutes les préparations de crudités et s’incorpore à merveille dans certaines sauces telles que le véritable aïoli provençal au caractère très puissant. Comme pour les autres cuvées, vous trouverez plusieurs contenances possibles sur la page de vente afin de correspondre au mieux à votre volonté.

Gros bisous aux visiteurs
Print Friendly, PDF & Email