Quiche lorraine savoureuse et nourrissante!

Une quiche lorraine en gros plan

Une recette comptant parmi les plus grands classiques de la gastronomie française.

Une entrée des plus savoureuses mais également un plat complet à faible coût.

Une technique très simple à la portée des plus novices même peu doués.

Introduction à la quiche lorraine

Les origines de la spécialité

Datant au moins du XVIè siècle, la quiche lorraine était servie sur les tables du duc Charles III qui en était très friand. Plus anciennement, elle tire ses origines dans les couches populaires de la population de cette région. Elle était alors constituée de pâte à pain, d’oeufs et de crème épaisse et était portée à cuire dans le fournil commun.

Ses évolutions

Par la suite, la pâte à pain fut remplacée par la pâte brisée qui est devenue la norme de la recette. Est venu s’y ajouter également le fromage râpé et le lait. Ce qui a fini par résulter sur la recette à laquelle nous sommes habitués de nos jours. Ainsi, les puristes vous diront qu’il n’y a ni lait ni râpé dans une véritable quiche lorraine. Et ils auront raison. Vous pourrez alors leur répondre qu’il n’y a pas non plus de pâte brisée mais de la pâte à pain et cela mettra tout le monde d’accord.

Le succès incontestable

En raison de la guerre qui opposa la France et la Prusse à la fin du XIXè siècle, de nombreux lorrains quittèrent la région pour de grandes villes françaises. Ils emportèrent ainsi une partie de leur culture et exportèrent donc la recette de leur délicieuse tarte salée. C’est ainsi qu’elle devint un véritable succès dans tout l’hexagone. Avec le temps, elle s’exporta même au-delà des frontières du pays au point de devenir un des plus célèbres symboles de sa gastronomie à l’international.

Une version moderne fille directe de sa recette lointaine

De nos jours, la recette de la quiche lorraine se prépare avec une pâte brisée (parfois feuilletée mais c’est rare) et d’une garniture. Celle-ci se divise entre les éléments solides que sont les lardons et le fromage râpé et un mélange liquide. Ce dernier est constitué de matière laitière et d’œufs battus en omelette. On peut le confectionner uniquement avec de la crème, comme à l’origine de la recette, ou y incorporer, comme ici, une quantité de lait. C’est ce mélange qui va, par la coagulation de l’œuf, résulter sur cette substance solide mais molle qui fait la particularité de cette merveille.

Une recette traditionnelle mais témoignant d’une personnalité propre

La recette que je vous donne aujourd’hui m’a été offerte par un de mes nombreux formateurs originaire de Nancy à l’époque où j’étais encore en apprentissage de pâtisserie. J’avais 16 ans à l’époque. Depuis, comme je ne peux pas m’empêcher de retoucher tout ce que j’approche en essayant de l’améliorer selon mes goûts personnels, j’y ai apporté ma petite touche. Effectivement, lorsqu’il me donna sa recette familiale, cet homme ne mettait ni rhum ni thym dans sa préparation. Mais je vous assure que ça ajoute véritablement une touche savoureuse des plus intéressantes.

Consommation

On la consomme traditionnellement en entrée avant les viandes. En effet, il était de tradition, dans sa région de naissance, de commencer le repas par une spécialité en croûte. Ainsi, cela remplissait les estomacs de manières consistante avec des aliments à faible coût. Cela permettait de consommer moins des matières plus honéreuses qui suivaient. C’est le même principe que l’on retrouve en Italie avec les plats de pâtes ou de riz que l’on déguste en début de repas. Toutefois, la quiche peut également convenir parfaitement comme plat principal avec une bonne salade verte. Comme cela se fait également avec la pizza.

Préparation d'une quiche lorraine

Fiche Technique de la quiche lorraine

Nous allons bientôt entamer notre travail de réalisation de quiche lorraine. Mais avant, nous allons d’abord passer en revue les différents éléments de notre recette. Ainsi, vous pourrez vous assurer de ne manquer de rien et de ne pas tomber en panne en cours de route.

Ingrédients

1 pâte brisée

200 g de lardons natures

200 g de fromage râpé

30 cl de lait

30 cl de crème liquide

6 œufs

1 pincée de muscade

1 petit bouquet de thym haché

10 cl de rhum

Sel et poivre

Beurre

Les ingrédients d'une quiche lorraine

Maintenant que nous avons réuni tous nos composants nécessaires, nous allons pouvoir entamer notre travail de fond. Toutefois, laissez-moi vous dire un mot sur le matériel utile pour cet exercice. Pour commencer, vous aurez besoin d’un verre mesureur pour les quantités de lait et de crème. Un grand saladier vous permettra de bien mélanger votre appareil à quiche (nommé également migaine). Un fouet s’avérera tout autant inévitable. Qu’il soit manuel ou électrique, peu importe. Toutefois, si vous optez pour une version motorisée, veillez à le régler en petite vitesse pour ne pas envoyer du liquide partout dans votre cuisine. Une casserole contiendra votre beurre lorsque vous le ferez fondre et un pinceau de cuisine l’étalera sur les parois de votre moule. Ainsi, donc, un moule contiendra votre quiche lors de sa cuisson. Cuisson pour laquelle vous aurez besoin d’un four, évidemment. Voilà. Nous avons fait le tour. Comme vous le voyez, il ne s’agit pas d’un grand étalage de moyens technologiques. En effet, il ne s’agit que de petits articles du quotidien que vous avez certainement dans votre cuisine.

Préparation

Préchauffez le four à +180°C.

Faîtes fondre le beurre à feu doux en veillant à ce qu’il ne prenne pas couleur.

Enduisez-en un moule à tarte à bords haut.

Foncez la pâte dans ce moule en appuyant bien aux jointures entre le fond et le bord et en façonnant les hauts.

Garnissez avec les lardons et le fromage râpé.

Battez les oeufs en omelette, salez et incorporez les épices et le thym.

Rallongez avec la crème, le lait et le rhum pour créer un mélange bien homogène.

Remplissez-en votre tarte et renfournez 30 minutes, jusqu’à ce qu’une croûte bien dorée se forme en surface.

Servez bien chaud avec une salade verte.

Plusieurs présentations de la quiche lorraine

Diverses modification possibles

Pour modifier cette recette afin de mieux vous séduire, les idées sont nombreuses.

Les fromages

Pour commencer, vous pouvez utiliser de nombreux fromages. Ainsi, le Cantal, le chèvre, le Brie, même, conviennent parfaitement à cette préparation. Tous les fromages qui vous passent par la tête, en fait.

Les viandes, les poissons et les légumes

Vous pouvez utiliser de la viande de canard, de poulet ou de lapin à la place des lardons.

Des poissons tels que le saumon, le thon rouge ou le cabillaud produisent également d’excellents résultats.

De nombreux légumes tels les épinards, les courgettes ou les pommes de terre s’y intègrent à merveille.

Les oignons me semblent presque inévitables, même s’ils ne font pas partie de la recette traditionnelle.

Les épices

De nombreuses épices comme le curry, le paprika ou le cumin ajoutent des saveurs d’excellence à cette recette.

En réalité, pour obtenir une bonne quiche, vous pouvez incorporer les ingrédients que vous désirez, en fonction de vos envies. La seule chose qui compte, en dehors de la pâte brisée, c’est l’appareil. C’est-à-dire ce mélange d’oeufs, de lait et de crème. C’est lui qui résultera sur la consistance de votre quiche. Bien-sûr, si vous sortez de ce mélange lardons/fromage, vous ne pourrez plus l’appeler lorraine. Mais le principal n’est-il pas votre bonheur et non un nom précis?

Divers ingrédients pour des modifications de la quiche lorraine

Suggestion de vin d’accompagnement pour votre quiche lorraine

Pour une bonne quiche lorraine, je vous conseillerais un vin rouge fruité et élégant. Ici, une petite appellation de la région bordelaise qui nous émerveille toujours par ses crus de haut niveau.

Chateau Jean De Marceau 2017

Un vin aux notes de fruits rouges et noirs très équilibré et raffiné qui accompagnera à merveille vos plats de viande, vos fromages ou vos charcuteries. Parfait également avec des tartes et tourtes salées diverses comme la recette présentée ici. Une véritable merveille qui vaut bien plus que son prix modeste.

Quelques mots avant de vous quitter

Pour finir cet article, je voudrais pointer votre attention sur certains outils que j’ai installés afin d’améliorer votre expérience dans cette espace. Bon nombre d’entre eux se situent en bas de page et vous offriront des options qui peuvent vous intéresser.

Newsletter

Tout d’abord, dans le cas où vous désireriez vous tenir informé des nouvelles publications du blog, vous trouverez la possibilité de vous abonner à la Newsletter. Une fenêtre s’ouvrira au moment où vous désirerez quitter le site. C’est là que vous pourrez choisir de souscrire ou non. C’est gratuit, ne vous en faîtes pas. Vous recevrez alors régulièrement des notifications dans votre boîte mail.

Réseaux Sociaux

Peut-être aurez-vous envie de partager cette recette avec vos amis sur les réseaux sociaux et leur permettre de découvrir une chose intéressante. Cela vous permettra de grandir en réputation auprès de votre clan. Mais cela permettra aussi à ce site de trouver davantage de lecteurs en augmentant sa visibilité. Pour cela, je vous remercie du fond du coeur de votre participation. Car c’est ensemble que nous feront de ce blog une réussite.

J’aime

Afin de m’apporter un soutien moral très profitable à ma motivation, vous pouvez également manifester votre appréciation de cette page à l’aide du bouton  »j’aime ». Il est toujours très encourageant de constater que le travail que l’on effectue est apprécié par d’autres. Merci beaucoup.

Commentaires

Cet article a peut-être suscité chez vous certaines réactions que vous aimeriez manifester. Je vous y encourage car vos avis peuvent m’aider à progresser. Personne n’est parfait, moi non plus, et nous pouvons tous nous améliorer. Il est fort appréciable alors de profiter de certaines remarques constructives témoignant de cet objectif. Toutefois, je censure automatiquement tout commentaire ne respectant pas les règles de la courtoisie. Je ne désire pas voir ces pages se transformer en véritable jungle de sauvages non éduqués. En dehors de cela, vous pouvez vous lâcher, je suis plutôt partisan de la liberté d’expresion. Tant que cela reste centré sur le sujet développé ici.

Imprimerie

Pour ceux qui auront été séduits par cette recette au point de vouloir la préserver, la touche  »print » a été ajoutée. Elle donne la possiblité d’imprimer sur papier ou sous format PDF la recette. Elle prend soin, tout de même de ne pas surcharger votre document de tous les à-côtés du blog qui ne vous seront d’aucune utilité. De même, grâce à elle, vous pourrez envoyer l’article à un proche en utilisant la voie du mail.

Voilà! Nous avons fini et je suis très heureux d’avoir conservé votre attention jusqu’ici. Merci à vous. Je vous souhaite une excellente journée et un très bon appétit. Bisous à tous.

A Bientôt les lecteurs
Print Friendly, PDF & Email